Chers amis,

En ce début 2016 et 2966, je vous souhaite que cette nouvelle année soit une année de santé d'acier, d'amour, de joie bref de bonheur, pour vous et tous ceux qui vous sont chers. Vous vous êtes certainement posés la question de ce que je suis devenu. Je vous rassure, je suis toujours vivant et le même. Mais j'ai grandi de mes souffrances, de mes épreuves, de mes traversées du désert, de la perte d'êtres chers, de mensonges et calomnies à mon égard… Mais je tiens toujours débout et j'avance avec les miens, malgré tout. Et je pense souvent à vous tous. Certains d'entre vous n'ont pas compris mon engagement dans ma lutte pour l'Azawad auprès de mon peuple meurtri. Moi je les comprends. C'est difficile de comprendre un sujet aussi complexe que la lutte du peuple de l'Azawad pour sa dignité et sa liberté. Dès que les tourbillons du désert se calmeront un peu, je me mettrai à écrire et vous raconter ce qui s'est passé et se passe encore au Sahara, au Sahel, chez les Kel Tamacheq (Touaregs), dans l'Azawad… Oui nous souffrons mais nous gardons espoir et nous croyons en Dieu et à l'Homme. Nous Hommes, sommes capables du meilleur comme du pire. Je vous souhaite à toutes et à tous le meilleur pour toujours…

Le 11 janvier 2016, 1er de l'an amazigh 2966

Votre ami pour qui vous comptez toujours

Moussa AG ASSARID

Avec mon chamelon