J'arrive juste du Mali où je viens de passer deux semaines du 8 au 22 février. J'ai d'abord été voir ma famille, amis et projets de nos associations Ennor et Caravane du Coeur. L'école des sables Saint-Exupéry se porte plutôt bien avec des difficultés au niveau de la cantine mais son jardin est une merveilles. J'ai même goûté aux délicieuses tomates.

melons du jadin de Taboye

Il y a cette année 2009-2010 93 enfants dont plus de 60 à l'internat.

J'ai remarqué le très bon niveau de l'ensemble des élèves qui dévorent les livres et usent les ballons de foot. Nos amis Papy et Mamy en voyage leur ont rendu visite et leur ont laissé un ballon et un jet complet, à leur demande, des Girondins de Bordeaux. Il faut savoir que six d'entre eux sont déjà venu à Bordeaux et ont eu la chance et le privilège d'être à la tribune officiel pour voir les Girondins joués. Ils s'appellent eux-mêmes, "Les Ptits Girondins de Taboye" et j'espère que les grands Girondins parraineront les petits qui jouent sur le sable chaud même sans chaussures. En fait pour faire la différence entre deux équipes à Taboye sur le terrain l'une d'entre elles tirée au sort joue torse nu. Je peux donc dire que l'école est une belle réussite humaine et que tout ce qui nous ont aidé de loin ou de près peuvent être fiers et nous les remercions vivement. Il reste maintenant à trouver un financement pour construire les 3 salles de classes qui restent et arriver à assurer de manière permanente la cantine par un système de parrainage qui sera organiser par l'association de Bordeaux |l'Ecole des sables)). Il nous faut donc parvenir à trouver des parrains. Pour ceux qui veulent nous rejoindre vous pouvez envoyer un mail à ecoledessables@aliceadsl.fr

Joyeux élèves de Taboye

L'ambulance que notre association Caravane du Cœur avait acheminé en février 2009, sauve toujours des vies. Dès mon arrivée au campement on m'a signalé un berger au coma des suites de blessures et j'ai passé 4 jours avec lui pour lui sauver la vie. Nous avons parcouru près 200 km et fait un dispensaire (Taboye) et deux hôpitaux (Bourem et Gao). Heureusement il va mieux et avec toute sa famille ils remercient la Caravane et son ambulance du désert. Je trouve qu'il y a urgence à mettre en place une équipe de santé mobile avec un infirmier et une matrone qui font regulièrement des tournées.

Il y a malheureusement une secheresse qui se déclare et cette année il fait déjà très froid. Les nomades m'ont dit qu'il n'a pas fait vraiment froid et que l'été va être très dur à surmonter. Ils sont très inquiets. Je peux même dire qu'il y a une situation d'urgence alimentaire et sanitaire dans le Nord du Mali et du Niger. Je lance donc un appel au ONG pour faire quelque choses, ce que les États ne dirons que lorsqu'il est trop tard.

Mohamed bléssé Mohamed bléssé 2

Terminons ce compte rendu par une note joyeuse comme nous l'avons commencé:

Ibrahim et moi avons décidé de suivre les enfants des la naissance pour bien les former à la vie et aux bonnes mœurs (touarègues bien sûr donc le chèche). Rissa, mon petit neveux de 6 mois s'y met.

Petit Rissa Petit Rissa 2